Lauréat du Prix Michener 2010 : the fifth estate
Lauréat du Prix Michener 2010
Le lauréat du Prix Michener 2010

Ottawa, le 14 juin 2011 - L’émission d’enquête the fifth estate sur la chaîne de télévision CBC remporte le Prix Michener 2010 pour ses reportages sur l’incarcération et la mort d’Ashley Smith, une adolescente abandonnée et sérieusement troublée qui a passé les quatre dernières années de sa vie derrière les barreaux pour un délit mineur, a annoncé aujourd’hui monsieur Russell Mills, président de la Fondation des prix Michener.

Lors d’une cérémonie à Rideau Hall, Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, a remis le prestigieux Prix Michener à Jim Williamson, producteur exécutif de l’émission the fifth estate. Au moment de recevoir le Prix Michener 2010, Monsieur Williamson a dit: "C’est un honneur bien spécial de compétionner pour une telle récompense qui reconnaît les personnes individuelles en même temps que les programmes et les institutions qui les emploient".

Cinq autres entreprises de presse finalistes pour le prix y ont aussi été honorées. Le Prix Michener remis annuellement aux entreprises de presse est attribué pour des activités de journalisme qui ont eu un impact significatif en termes de service public.

Le Gouverneur général Général David Johnston en compagnie de l’équipe de rédaction de l’émission the fifth estate.
Le lauréat du Prix Michener 2010

L’émission the fifth estate sur la chaîne de télévision CBC, malgré l’obstruction bureaucratique rencontrée, a mené une lutte fructueuse pour obtenir l’horrifiante bande vidéo de la mort d’Ashley Smith enregistrée par le Service correctionnel du Canada. La diffusion des reportages “Out of Control” et “Behind the Wall” ont contribué à élargir l’enquête sur sa mort. Il est aussi plus facile pour les médias d’avoir accès aux pièces à conviction, rendant ainsi le système judiciaire plus ouvert et transparent. Les journalistes et le public disposent maintenant d’un outil de plus pour rendre le gouvernement, les fonctionnaires, les autres organisations et les individus imputables de leurs actions. La journaliste et animatrice de l’émission the fifth estate, Hana Gartner, a déclaré que cette émission avait contribué à montrer les défaillances du système fédéral de détention à l’endroit des personnes souffrant de déficience mentale ainsi que son manque de transparence et de responsabilité.

Dans ses remarques adressées aux journalistes et aux personnes présentes, le Gouverneur général a entre autres dit : "Vous tous, ici présents, êtes les héritiers d’une fière tradition canadienne de journalisme au service de la collectivité. Grâce à l’intérêt que vous portez au bien-être des gens ordinaires au sein de vos communautés, nous vivons dans un pays plus sûr, plus juste et plus responsable à l’égard de l’environnement. (Voir le texte complet de l'allocution de le Gouverneur général)

La Bourse Michener-Deacon 2011

Jane Armstrong

Le Gouverneur général a aussi remis la Bourse Michener-Deacon 2011 à Jane Armstrong, une journaliste indépendante de Toronto pour son projet de recherche journalistique qui examinera l'impact du programme canadien d'aide en Afghanistan au cours de la dernière décennie et explorera l'avenir de ces projets quand la présence militaire du Canada y prendra fin cet été. La carrière de Madame Armstrong compte 20 années à titre de reporter national et international au Toronto Star et au Globe and Mail. (Tous les détails)

Mentions d’honneur aux finalistes :

Des mentions d’honneur ont été présentées aux cinq autres entreprises de presse retenues comme finalistes au Prix Michener. Ce sont :

Le Gouverneur général du Canada, Son Excellence David Johnston, en compagnie de l’équipe rédactionnelle du Calgary Herald
Le Calgary Herald

Le Calgary Herald : Sa série d'articles a révèle les coûts au plan humain de l'essor économique en Alberta. Lorsque le gouvernement provincial a refusé de leur donner les registres de sécurité des entreprises, les journalistes du quotidien se sont mis à la recherche de rapports publics d'accidents mortels sur les sites de travail. Ils ont aussi créé leurs propres bases de données pour retracer les violations des mesures de sécurité de la part des employeurs. Leurs découvertes sont choquantes: c'est en Alberta que les contrevenants sont le moins pénalisés, seulement le tiers des cas impliquant des violations de mesures de sécurité se retrouvent en cour, et les entreprises doivent plus de 1,7 millions de dollars en amendes non réclamées.

Après la publication de cette série d'articles approfondis, le gouvernement de l'Alberta a mis en place des mesures plus agressives, incluant la création d'une banque de données en ligne sur les violations des mesures de sécurité, des visites intensives sur les lieux de travail et la promesse d'engager plus d'inspecteurs de sécurité. Il poursuit aussi les entreprises qui ne paient pas leurs amendes afférentes.

Le Gouverneur général David Johnston en compagnie de l’équipe de rédaction du journal Eastern Door, finaliste pour le Prix Michener 2010.
The Eastern Door

The Eastern Door : Quand le Conseil de bande mohawk de Kahnawake a entrepris de faire parvenir des avis d'éviction aux non-indigènes vivant sur la réserve, ce petit hebdomadaire déterminé s'est mis en quête de découvrir qui était sur la liste. Faisant fi des menaces, des coupures de contrats de publicité du conseil mohawk et d'un appel du chef de bande encourageant le public à boycotter le journal, l'éditeur de l'hebdomadaire a persisté dans ses démarches pour finalement trouver l'identité des 25 personnes qui avait reçu l'avis d'éviction, incluant l'amie non-indigène d'un résident paraplégique. La couverture du Eastern Door a permis de mettre des noms et des visages sur les personnes concernées et de déclencher une discussion publique qualifiée "d'histoire de droits humains" par le journal. Elle a mis en lumière l'arbitraire des politiques et de la justice sur la réserve.

La courageuse implication de ce journal communautaire a contribué à un virage de la direction prise par le conseil mohawk d'expulser de la réserve les résidents non-indigènes.

Le Gouverneur général David Johnston en compagnie de l’équipe rédactionnelle du quotidien Hamilton Spectator, finaliste pour le Prix Michener 2010.
The Hamilton Spectator

Le quotidien Hamilton Spectator : La série d'articles "Code rouge" fait appel à des compétences journalistiques et académiques pour examiner, diagnostiquer et proposer des solutions aux problèmes de la pauvreté à Hamilton. S'appuyant sur un analyse innovatrice, une cartographie afférente du voisinage et plusieurs histoires humaines qui témoignent de la situation, le journal trace un portrait sérieux et compréhensif des effets de la pauvreté sur la santé économique, sociale et physique de la ville. Le Spectator a impliqué ses lecteurs et les citoyens de la ville en organisant des forums de discussion et en obtenant leurs réactions en ligne.

"Code red" a fourni au gouvernement et aux agences concernées des données solides pour s'occuper des problèmes de pauvreté et de santé et est même devenue un élément clé dans l'élection municipale. Ces articles ont aussi incité d'autres organismes à venir en aide aux gens dans le besoin. La série a reçu une attention internationale et a été intégrée dans le programme d'études de plusieurs universités.

Le Gouverneur général David Johnston en compagnie des équipes d’information et de production de l’émission Découverte diffusée par le réseau de télévision de Radio-Canada.
Société Radio-Canada

La Société Radio-Canada : L'émission Découverte et la couverture soutenue de Radio-Canada on mis en évidence les dangers potentiels de l'exploration et de l'exploitation précipitées des gaz de schiste et leurs conséquences sur la vie quotidienne des gens vivant dans la vallée du Saint-Laurent au Québec. Les reportages "La ruée vers le gaz de schiste" et "Gaz de schiste: l'expérience américaine" ont présenté des études approfondies et des analyses de plusieurs rapports et des entrevues avec des experts techniques, gouvernementaux et de l'industrie au Canada et aux États-Unis. Leurs excellentes images graphiques montrent comment le gaz de schiste est extrait du sol et ses effets potentiels sur l'environnement et les communautés.

Les reportages approfondis ont attiré l'attention sur cette importante question et suscité un large débat public . Ce qui a entraîné une enquête gouvernementale et amené le gouvernement du Québec à resserrer son contrôle sur l'industrie et à adopter des conditions de forage plus sévères. (Le journaliste Jean-Pierre Rogel, de l’émission Découverte, explique le travail de son équipe.)

Le Gouverneur général David Johnston en compagnie de l’équipe de rédaction du quotidien Vancouver Sun, aussi finaliste pour le Prix Michener 2010.
Le Vancouver Sun

Le Vancouver Sun : Le journal a publié une série de six reportages sur les lacunes des règles de sécurité en rapport avec plusieurs accidents d'hydravions survenus en Colombie-Britannique. Bien centrée et opportune, cette série a utilisé des reportages créatifs et des graphiques informatifs pour illustrer le besoin d'améliorer les procédures en matière de sécurité et l'équipement utilisé au moment des accidents alors que actions rapides et avisées peuvent sauver des vies. Elle a mis beaucoup de pression sur le gouvernement pour avoir négligé de donner suite à de nombreux avertissements et recommandations. Les articles ont présenté en détail des améliorations peu coûteuses qui pourraient sauver des vies, telles que le port du gilet de sauvetage et la formation sur la façon de sortir d'un avion dans l'eau.

Le gouvernement fédéral a réagi immédiatement et significativement avec l'introduction de nouvelles mesures de sécurité comportant des enquêtes et une application plus rigoureuse des normes. Il a aussi mis créé une nouvelle association industrielle pour s'occuper de la sécurité et des autres questions qui y sont reliées.

Les juges du Prix Michener 2010 :

Kim Kierans (présidente du jury), professeure et directrice de l’École de journalisme à l’Université de King's College, à Halifax, et ex-journaliste et directrice de l’information, nouvelles nationales à la radio de CBC; Kevin Crowley, directeur des communications et des affaires publiques de l'Université Wilfrid Laurier, et ex-éditeur des pages financières du Waterloo Region Record; Alan Mayer, ex-rédacteur en chef du Edmonton Journal et ex-journaliste du Edmonton Sun et du London Free Press; Claude Papineau, ex-vice-président des services français de la Presse canadienne et ex-correspondant parlementaire; Christopher Waddell, directeur de l'École de journalisme et de communication de l’Université Carleton, et ex-éditeur des nouvelles nationales du Globe and Mail et chef du bureau parlementaire des nouvelles télévisées du réseau CBC.

Les juges de la Bourse Michener-Deacon 2011:

Lindsay Crysler (président du jury), ex-rédacteur administratif, du quotidien The Gazette à Montréal, et ex-directeur du département de journalisme, Université Concordia, Montréal; Clinton Archibald, professeur associé, professeur d’éthique publique, à l’Université Saint-Paul, à Ottawa; Michael Goldbloom, principal et vice-chancelier de l'Université Bishops, à Sherbrooke, au Québec, et ex-éditeur aux quotidiens The Gazette et du Toronto Star; Lynne Van Luven, professeure associée de journalisme et de création non-fictive à l’Université de Victoria; Erin Steuter, directrice du département de sociologie de l’Université Mount Allison de Sackville au Nouveau-Brunswick.

Pour renseignements:

La Fondation des prix Michener
Russell Mills
(613) 727-4723, poste 5179
courriel : mills@algonquincollege.com

Bureau de presse de Rideau Hall
Christelle Legault
(613) 998-7280
courriel : christelle.legault@gg.ca

Sites Internet:
www.michenerawards.ca
www.prixmichener.ca
www.gg.ca